(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,1%) se redresse un peu mais continue de plafonner à l'approche des 6.160Pts (niveau testé en mai 2007).

  • 6.287,07
  • 0,85%

Wall Street qui était attendue en léger repli affiche des scores positifs: le S&P500 s'inscrit à 4.080, ce serait un nouveau record de clôture.

L'Euro-Stoxx50 cède de son côté près de 0,2% alors que Francfort lâche -0,3% (croissance allemande revue à la baisse à +3,2% en 2021).

La séance a été animée par la parution, en début de matinée, des chiffres définitifs des enquêtes PMI (révision à la hausse) sur le secteur tertiaire pour le mois de mars en Europe.

Le secteur privé de la zone euro a renoué avec la croissance au mois de mars grâce aux bonnes performances du secteur manufacturier, montrent les indices PMI d'IHS Markit.

L'indice 'composite' reflétant l'activité globale dans la région est ressorti à 53,2 en version finale le mois dernier, contre 48,8 en février et 52,5 en estimation préliminaire.

Le secteur des services de la zone euro a accumulé un certain retard par rapport à la reprise de l'industrie manufacturière au cours des derniers mois, mais les investisseurs espèrent que les signes de stabilisation récemment apparus au sein du secteur se confirmeront, malgré la remontée des infections dans bon nombre de pays du Vieux Continent.

'La reprise économique, qui s'annonce vigoureuse, reste à la merci de nouvelles contraintes sanitaires qui pourraient se durcir avec les prémices d'une troisième vague dans la plupart des pays occidentaux', prévient-on chez La Financière de l'Échiquier.

Aux Etats Unis, le 'chiffre du jour' concernait le déficit de la balance commerciale des Etats-Unis qui continue de s'aggraver, passant de -67,8 Mds$ en janvier (révisé de 68,2Mds$ en estimation initiale) à 71,1Mds$ en février, d'après le Département du Commerce, un déficit un peu plus élevé que le consensus.

Cette dégradation de 4,8% d'un mois sur l'autre traduit une contraction de 2,6% des exportations américaines, à 187,3 milliards de dollars, tandis que les importations n'ont diminué que de 0,7%, à 258,3 milliards.

Le Dollar continue logiquement de reculer et repasse sous les 1,1900/E.

Du coté des valeurs françaises, Société Générale (stable) indique que son conseil d'administration a approuvé l'entrée en négociation exclusive avec Amundi (+3%) en vue de la cession des activités de gestion d'actifs opérées par Lyxor, opération qui viendrait clôturer son programme de recentrage.

Veolia (+0,4%) conteste l'accord signé par Suez avec Cleanaway pour la cession des activités de déchets en Australie, cession jugée 'manifestement incompatible avec l'objectif prétendument recherché par Suez de parvenir rapidement à un accord' avec lui.

Iliad a annoncé avoir pris une participation de l'ordre de 12% au sein du capital d'Unieuro, une opération dont le distributeur italien d'électronique grand public s'est immédiatement réjoui. Iliad évoque de son côté deux années de collaboration 'fructueuse' dans la distribution de ses cartes SIM à travers les terminaux 'Simbox' installés dans 200 des 500 points de vente que compte le distributeur transalpin.

Copyright (c) 2021 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

contador